Genel

Kevin

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Merhaba belik.club porno hikaye severler için pek çok erotik hikayeyi sizlerin beğenisine sunuyor.Neredeyse google da bulabileceğiniz tüm hikayeleri bir araya toplayıp okkalı bir arşiv yaptık.

KevinKevin (Première partie)Il y a quelques années, j’étais mariée à un homme 10 ans plus âgé que moi, très amoureux de moi. Au début, au lit, c’était super, bien que moins bien qu’avec mon ex mari (lui était une bête de sexe, un malade de sexe, une brute… mais, un sacré mâle)… Bientôt, j’ai compris que mon nouveau compagnon avait quelques problèmes d’érection…Et c’est dommage car il a un pénis impressionnant… Il prenait du viagra (il en prend toujours, au moins la dernière fois qu’on a couché ensemble, car, aujourd’hui, nous sommes séparés!)… et avec ça et mon vibromasseur, j’étais assez bien servie…Le problème c’est qu’il avait un fils. Qui s’appelle Kevin. Aujourd’hui il a 20 ans. Il vivait la plupart du temps avec sa maman, plus jeune que moi. Mais, de temps en temps, il passait de weekends avec nous ou des vacances. La première fois que je l’ai vu, il y a 4 ans, c’était un ado très timide avec un problème de peau qui demandait que l’on le badigeonne tout le corps de crèmes… Mon mari, son père, m’avait demandé de le faire car il pensait que je saurais m’en occuper mieux que lui (c’est surtout que Kevin était en conflit ouvert contre son père et ne voulait même pas que celui le touche)… Les premières fois, je lui passais les crèmes sur le dos… Lui il restait en slip ou avec la serviette autour de sa taille… Je ne voyais ni rien de mal ni rien canlı bahis şirketleri d’anormal… C’était comme ça jusqu’à quelques mois avant notre séparation, où j’avais commencé à voir un changement dans son attitude… A chaque fois qu’il était avec nous et il savait que j’étais dans la salle de bain, il entrait avec n’importe qu’elle excuse, que je sois en train de pisser ou de prendre ma douche… Il disait, oh, pardon, mais il me fixait carrément et pas précisément les yeux. Ensuite, j’ai découvert qu’il fouillait dans mon ordi et tout bêtement, en regardant les derniers documents affichés, qu’il avait regardé et probablement (sur, car il me l’a dit plus tard) s’était masturbé en regardant les dizaines de photos de mon corps et mon cul que j’ai dans mon ordi. Et j’ai commencé à voir aussi qu’il bandait quand je le badigeonnais… Je fessais semblant de pas me rendre compte… Mais, aussi, à avoir de plus en plus chaud quand je m’occupais de lui car malgré son tendre âge, il avait un corps athlétique, un corps d’homme… Alors, j’ai commencé à sentir une chose que je ne sais pas si vous pouvez comprendre… J’ai senti du désir envers ce jeune qui se masturbait en pensant à moi… Parallèlement, nous sommes allés, les trois, plusieurs fois sur une plage nudiste, en fin de journée car il ne pouvait être exposé trop au soleil à cause de sa peau. Les canlı kaçak iddaa premiers jours, je gardais mon maillot bain. Mais mon mari il se mettait à poil rapidement et nous taquinait pour que l’on l’imite. Kevin, au début, restait un peu à l’écart, intimidé. Le pauvre restait à nos côtés sans enlever le maillot, couché sur le ventre pour dissimuler son érection. Son père faisait exprès de me badigeonner de crème solaire d’une façon qui n’était pas du tout innocente… Je mouille rien que de me rappeler le regard de Kevin sur moi… Du feu dans mes entrailles! Deux jours après, il a accédé à ôter son maillot. Comme son père, Kevin était très bien membré, une queue d’adulte, un outil du diable !A la fin de l’été, après le dernier jour de plage ou il avait accédé à me passer de la crème solaire sur le dos et aussi sur mes fesses sur le regard amusé de son père, il venait de prendre un bain (avec des sels et tout le tralala), son père était parti chercher des pizzas et il m’appelle:-Sandra! Tu viens me mettre la pommade?-T’es déjà sorti? J’arrive. Je suis entrée dans la salle de bain. Il y faisait une chaleur insupportable. Kevin était debout, nu, avec une serviette autour de la taille. -Quelle chaleur qu’il fait, ici ! -Enlève ton t-shirt, maman… Nous étions tous nus, sur la plage, il y a à peine une heure -Je t’ai déjà dit mille fois de ne pas m’appeler canlı kaçak bahis maman-D’accord, d’accord-Et remet ta serviette ou un caleçon !Je sentais les goutes de transpiration couler entre mes seins et ma petite culotte commençait à étre trempée, aussi… Mon regard indomptable zieutait sans vergogne son sexe à demi raide… Son gland gonflé et luisant était un appel lubrique. Je me rappelle d’avoir fermé les yeux un instant :-Tu me les mets, Sandra, les pommades ? …Il s’était retourné et m’offrait son dos pour que je puisse le badigeonner. Il n’avait pas remis la serviette mais je n’avais pas voulu insister. En arrivant en bas de son dos, il s’était retourné et en me prenant très fort par les épaules, avait approché sa bouche de la mienne. Je serrais mes lèvres mais sentais sa langue qui essayait de pénétrer… Et pas seulement que sa langue : contre moi, sa bite battant mon ventre comme preuve palpable de son excitation !-Ça ne va pas, la tête ?!!!Me suis-je exclamée en même temps que je le baffais de toutes mes forces. Surpris par ma réaction, Kevin recula d’un pas et me regarda d’un air bizarre, entre étonnement et rage… A 17 ans, il me passait déjà d’une tête et était plus fort que moi, largement. C’était à mon tour d’être surprise quand il se jeta sur moi, m’attrapa par mes poignés, les leva et me poussa contre l’armoire :-J’en peux plus, Sandra ! J’ai très très très envie de toi !Et il me roula une pelle comme je n’en avais pas eu depuis des lustres… Je lui offris ma bouche, ma langue… Je me suis trouvée, tout d’un coup, soumise à ce jeune, prête à me donner à lui !A suivre… Si vous en avez envie !Sandra L

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir