Genel

Le voyage initiatique de Léa… (1)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Merhaba belik.club erotik sex hikayeleri okuyucuları,derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.Neredeyse tüm google da bulabileceğiniz tüm hikayeleri bir arada..

Le voyage initiatique de Léa… (1)Bonjour… moi, c’est Léa, une petite brune de 25 ans d’origine thaïlandaise, plutôt mignonne ! Enfin, c’est ce que les hommes me disent, même si je ne me trouve pas si belle que ça, personnellement.Je suis mariée depuis presque quatre ans avec Eric, un copain d’enfance qui est devenu mon mari un peu par la force des choses, comme si nous avions fait cela pour faire plaisir à nos parents. En tout cas, c’est ce que je me dis maintenant, alors que je vis une aventure extraconjugale complètement folle avec un homme de presque quarante ans mon ainé et que je me pose donc beaucoup de questions sur mon couple.Mais, ne vous inquiétez pas, je vais vous raconter tout cela… et notamment comment tout a commencé !Eric est très souvent en déplacement pour son boulot et je me retrouve de fait aussi souvent toute seule le soir, pour d’interminables soirées devant la télévision, sans oublié le rituel du coup de téléphone avec mon mari pour nous dire des banalités longues comme le monde et notamment que nous pensons beaucoup l’un à l’autre… Mes rêves d’aventure, de vie trépidante et riche en évènements, en voyages, en rencontres diverses et variées… s’émiettent un peu plus à chacun de ces appels téléphoniques, un peu comme si je mourrais à petit feu d’attendre quelque-chose qui n’arrive pas. Enfin, jusqu’à ce jour d’avril 2016 ! Il y a un peu plus de trois mois, une copine de boulot m’a incitée à venir à la piscine avec elle, pour que je me change les idées. Je n’étais pas trop chaude au départ, surtout que je ne sais pas vraiment bien nager… mais face à son insistance, j’ai finalement accepté. Nous sommes donc allées régulièrement à la piscine juste après le boulot.Seulement, une première fois puis une seconde, elle m’a fait faux bond… et je me suis retrouvée toute seule, sans connaitre personne d’autre. C’est la deuxième fois que tout a commencé…Je nageais canlı bahis tant bien que mal, essayant de reproduire les gestes de brasse que ma copine m’avait montrés… quand un vieil homme s’est approché de moi, se mettant à nager à ma hauteur. Tout de suite, je me suis sentie mal à l’aise, avec cette impression d’être déshabillée par son regard. « Votre copine n’est pas là, aujourd’hui ?! »- Pardon !?Je m’étais arrêtée tout net de nager, manquant même de boire la tasse en lui répondant.- Oui, votre copine blonde qui vous accompagne normalement… cela fait deux fois que je ne la vois pas avec vous. – Vous m’espionnez ?!- Non, pas du tout, jolie jeune femme… je me délecte juste de vos courbes parfaites, persuadé qu’elles ne demandent qu’à guider des mains expertes et viriles. D’ailleurs, mon petit doigt me dit que vous en avez envie, là, tout de suite… mais que vous ne savez pas vers qui vous tourner !Je commençais à être paniquée, même si je ne voulais rien laisser paraître. Je regardais autour de moi qui je pouvais appeler à l’aide s’il se montrait trop entreprenant. Mais plus encore, j’étais véritablement troublée par ce qu’il venait de me dire. Comment avait-il perçu cette frustration de plus en plus forte que même mes propres caresses intimes, le soir dans mon lit, ne parvenaient pas à compenser ?! Je me dirigeais vers le bord du bassin, jetant des coups d’œil en direction du vieil homme… pour constater qu’il me suivait. Arrivée au bord, je me retourne donc.- Je suis mariée, monsieur ! N’insistez pas ou j’appelle quelqu’un !- Alors il doit bien mal s’occuper de vous, votre mari, jolie petite chatte… et c’est un véritable sacrilège de vous laisser comme ça, telle une fleur qu’on n’arrose pas et qui se fane ! – Pour qui vous prenez-vous ?!- Pour celui qui va vous faire vivre ce que votre mari et aucun autre homme pour l’instant n’ont manifestement été capables de vous offrir bahis siteleri !Je restais interloquée, aucun mot ne sortant de ma bouche. Et puis surtout, une sensation bizarre me contraignait le bas-ventre, comme si mon sexe s’humidifiait de l’intérieur…- Comment te prénommes-tu, jolie jeune femme ? Moi, c’est Emmanuel… pour te faire jouir !- Lé… Léa…- Très joli prénom ! Alors, Léa, prends mon sexe dans tes mains et caresse-le, branle-le !- Hein ! Pas là ?!…- Tu préfères aller à un endroit où nous avons pieds ?!- Mais… il y a plein de monde !- Et alors ? Personne ne s’intéresse à nous. Allez… vas-y… sors ma queue et caresse-la !J’étais morte de honte… car, plutôt que de fuir, je venais de poser une main sur la bosse que formait son maillot de bain. Je sentais sa bite dure et chaude se tendre encore un peu plus à travers le morceau d’étoffe ; elle me paraissait énorme comme jamais je n’en avais eu entre les mains. Je n’ai d’ailleurs pas eu grand-chose à faire pour qu’elle sorte de son carcan.- Tu vois, Léa… personne ne nous regarde pour l’instant et, surtout, tu en rêvais depuis longtemps, de cette belle grosse queue !Il n’avait pas tort… c’était devenu un fantasme qui hantait mes longues soirées de solitude, que de me faire baiser comme une chienne, comme une petite pute… par une bite monstrueuse. Et là, au milieu de cette piscine et de plein de monde, je la tenais entre mes doigts tel l’objet inespéré de tous mes désirs… je m’agrippais à elle pour ne plus la lâcher.Je n’ai donc fait aucun geste pour l’empêcher de glisser une de ses mains sous l’élastique de ma petite culotte, toute excitée de sentir ses doigts calleux sur mon mont-de-Vénus glabre de toute pilosité. Pas plus que je me suis débattue quand il a posé ses lèvres sur les miennes pour un baiser d’une intensité que je ne pouvais même pas imaginer.La seule chose qui différait de mes rêves érotiques, c’était bahis şirketleri l’âge de mon prince charmant… Là, en l’occurrence, c’était un grand-père qui me doigtait et me roulait des pelles pendant que je le branlais frénétiquement !- Hummmm !!! Encorrre…- Je savais que tu aimais ça, ma belle petite pute ! Tu vas voir… ce n’est que le début de l’aventure. Oh ouiii ! Branle-moi encore plus fort, Léa !- Ouiii… je suis ta petite pute soumise ! Baise-moi…Les doigts rugueux du vieil homme étaient maintenant, pour deux d’entre eux, complètement introduits dans mon vagin, me provoquant des sensations de plaisir et de jouissance jusque-là insoupçonnées. J’avais l’impression de découvrir mon corps au fur et à mesure qu’il en effleurait les zones érogènes. Je me mordais les lèvres pour ne pas crier, hurler… alors que se succédaient les orgasmes tous plus forts les uns que les autres.- Oh ouiii… ma petite salope, je jouis !Je l’ai senti se raidir et me suis écartée de lui. De puissantes giclées de sperme s’expurgeaient de son sexe et venaient troubler l’eau claire de la piscine. Je ne savais plus où me mettre, regardant tout autour de moi si quelqu’un pouvait voir la scène et notamment ces résidus blanchâtres en suspension entre deux eaux. Lui ne semblait pas s’en soucier du tout… il me saisit la tête avec ses deux mains et me baise la bouche avec fougue, comme si de rien n’était.- Demain, Léa, tu viens à la même heure mais je veux surtout que tu mettes un string comme bas de maillot de bain ! Je veux que tout le monde puisse profiter de ton sublime cul, tu m’as compris !?- Mais…- Il n’y a pas de « mais », Léa… je suis sûr que tu as ça chez toi. Allez… à demain, ma petite cochonne ! Je dois y aller !Le vieil homme sort du bassin… je reste seule encore un instant dans l’eau, complètement perdue dans mes pensées. Que venais-je de faire ?! Jamais je n’oserai en parler à Eric, de ce que je venais d’accepter de cet inconnu qui pouvait presque être mon grand-père.Il était également évident que le lendemain, je ne reviendrai pas… ni les jours suivants, quitte à trouver une excuse pour ma collègue de travail.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir