Genel

Monter une armoire à plusieurs

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Merhaba belik.club porno hikaye severler için pek çok erotik hikayeyi sizlerin beğenisine sunuyor.Neredeyse google da bulabileceğiniz tüm hikayeleri bir araya toplayıp okkalı bir arşiv yaptık.

Monter une armoire à plusieursJe venais de faire quelques achats dans ce grand magasin d’ameublement que nous possédons dans notre ville, celui à l’effigie bleue et jaune que tout le monde connaît. J’arrivais à ma voiture lorsque je vis un jeune couple d’une trentaine d’années en train d’essayer de faire entrer dans le coffre de leur voiture un immense colis qui semblait très lourd. Je m’approche et je reconnais le type d’armoire que renferme ce colis et je dis : « Ah, je ne vais pas vous laisser charger seul ce colis, je sais qu’il est extrêmement lourd et que vous allez vous démonter le dos ». Je venais, quelque temps auparavant de monter le même type d’armoire et je savais que ces colis étaient très lourds. L’homme est un peu surpris et accepte mon aide. Comme je n’ai rien de précis à faire ce matin, j’enchaîne en lui disant : « Et si vous voulez que je vous aide à la monter, ce sera avec plaisir et j’ai le schéma du montage encore présent en tête, ça pourra aller plus vite ». L’homme semble hésiter et c’est là que sa femme entre en scène en lui disant : « Oh, oui, ce serait super » et en s’adressant à son copain : « Tu te demandais d’ailleurs comment tu allais faire pour le montage cette armoire ! ».Le gars ne sait plus quoi faire, la femme l’a semble-t-il convaincu d’accepter et il me dit : « Je ne voudrais pas abuser de votre temps mais ce serait très gentil à vous. On n’habite pas loin et ça ne durera pas. Suivez moi, je vous indiquerai le chemin ». On se présente du coup, lui c’est Kevin et elle Elodie. Lui, il est plutôt du genre baraqué, qui prend soin de lui. Elle, elle est mignonne, brune aux yeux verts, cheveux mi-courts, elle a un short très court qui laisse voir l’arrondi de ses fesses ; son tee-shirt abrite une magnifique paire de seins qu’aucun soutien-gorge n’enferme. Elle diffuse un mélange de transpiration un peu aigre, comme si elle avait fait un effort, et de déodorant bon marché. Étrangement, le mélange des deux me déclenche un frémissement au niveau de la bite.On monte dans nos voitures respectives et nous arrivons chez eux. Heureusement, il y a un ascenseur pour apporter le colis de l’armoire jusqu’à leur appartement mais on a pas de difficultés pour le faire entrer dans la chambre, très petite, où elle doit être installée. De fait, on est obligé de monter l’armoire debout, à sa place définitive et Kevin a bien fait d’accepter que je vienne l’aider et on ne sera pas trop de trois pour le faire. Mais trois personnes dans un espace aussi exigu, cela va être du sport. Et je ne me trompais pas. On pose le socle de l’armoire et on commence à monter les parois. Pendant que Kevin apporte le haut de l’armoire à fixer, Elodie et moi, on tient tous les deux le montant. Autant dire que dans un espace si étroit, on est littéralement encastrés l’un dans l’autre. Je sens ses seins et ses cuisses contre moi, ils sont chauds et je commence à bander. On se met ensuite à deux pour supporter le toit de l’armoire pendant que Kevin fixe l’autre paroi. Je suis dans le fond et elle est devant moi. J’ai ma bite sur ses fesses. Je n’y tiens plus et je tente le tout pour le tout en frottant ma bite contre son cul magnifique. Elle ne fait rien pour esquiver, au contraire, illegal bahis elle se plaque un peu plus sur ma bite et répond à mes mouvement. On bouge en rythme maintenant. Je prends un instant pour changer ma bite de position et pour lui laisser plus de place pour grossir. Pendant ce court laps de temps, j’en profite pour lui mettre la main au cul et pour lui palper les fesses sans vergogne. Kevin prend tout son temps pour fixer les vis et nous ça nous laisse du temps pour nos jeux du sexe. On bouge quand même pas mal à tel point qu’à un moment Kevin nous lance: « Mais qu’est-ce que vous foutez dans cette armoire pendant que je bosse, vous vous frottez l’un contre ou quoi ? ». Nous en cœur : « Non, quand même, à quoi tu penses ? ». Il a fini de monter ses vis et nous sortons, à regret.On finit de monter les portes, puis les étagères et c’est terminé. Elodie lance : « Vous n’allez pas partir comme ça, vous prendrez bien un café ». Je réponds par l’affirmative et nous installons dans la cuisine, pas très grande elle aussi pour boire le café. Pendant qu’il se prépare, Kevin dit : « Zut, j’ai oublié les patinettes qu’il faut mettre sous l’armoire pour pouvoir la déplacer plus facilement, il faut que je sorte les acheter ». Et sans nous laisser le temps de répondre, il prend les clés de sa voiture et le voilà sorti.Le café est prêt et Elodie passe derrière moi pour prendre la cafetière. La chaise où je suis assis est dans le passage et en passant, je sens les seins d’Elodie frôler mon cou et mon dos. Frôler n’est pas exactement le mot, je sens en fait qu’elle se presse contre moi pour me les faire sentir. Et je les sens, ô combien. Ils sont fermes, chauds et moelleux et ils m’enveloppent littéralement. Quand elle repasse, la cafetière en mains, même manège, plus accentué encore cette fois. On reste dans la cuisine pour boire le café et l’espace est si limité que nos cuisses se touchent sous la table. Je me remet à bander ferme à ce contact. Il faut dire que la conversation que nous avons roule bien vite sur le sexe.Je la complimente sur ses seins, en lui disant qu’ils sont très beaux et que de les laisser sans soutien-gorge, ça les met en valeur. Et là, je suis sidéré : elle soulève son tee-shirt et elle me dit : « Vous trouvez ». Je lui réponds « Oh, oui !!! » et sans perdre une minute, une de mes mains entoure son sein et je commence à faire des cercles autour de son mamelon qui s’érige. Ma bouche suit ma main, tandis que l’autre se déplace sur l’autre sein que je commence à pétrir tout en agaçant le téton. Elle a rejeté sa tête en arrière et des petits halètements sortent de sa bouche pendant que je vois ses mains rejoindre son entrecuisse. Une de mes mains s’est dirigée vers ma braguette et j’ai dégagé ma bite du carcan du slip et de mon bermuda où elle se trouvait. Elle est érigée, je bande comme un âne et je commence à me branler pour augmenter mon plaisir.Je me délecte de lui sucer les seins, je sens l’odeur de ses aisselles, celle d’une brune, un peu forte mais j’adore. Mes mains lui caressent le torse et le dos et se dirigent inexorablement vers son short que je brûle de l’envie de lui enlever. En chemin, je tombe d’abord sur son slip que je tire pour lui illegal bahis siteleri faire entrer dans sa fente et lui exciter le clito. Elle apprécie, puisque se halètements se transforment en gémissements. Je dégage la chaise où elle se trouve et je me mets à genoux entre ses cuisses qu’elle écarte largement en voyant ma nouvelle position. Je lui déboutonne son short et je tire dessus pour le lui enlever. Elle se soulève pour me faciliter la tâche et je me trouve face à une string de couleur bleue. Il est trempé de mouille et il est complètement entré entre les lèvres de sa chatte.Celles-ci sont magnifiques, elles sont, par rapport à celles que j’ai l’habitude de voir (et de lécher), immenses. Elles pendent pratiquement entre ses cuisses et sont d’une couleur plus sombre que le reste de sa peau. De les voir, j’en bande encore plus. J’écarte le string pour avoir accès à sa connasse juteuse et ma langue s’y insère. Elle est inondée de mouille, d’une mouille douce, épaisse, presque blanche tellement elle est dense. L’odeur est soutenue, une odeur caractéristique de chatte et de cul qui ont chauffé, sans doute pendant le montage de l’armoire où elle a fait des efforts. Je commence à lécher et si le goût de sa cyprine est délicieux, je sens qu’il est mélangé à su sperme. Pas de doute, je suis en train de faire la toilette intime de kevin qui a baisé Elodie de toute évidence ce matin même avant qu’il aillent acheter l’armoire.Cela ne me rebute guère et je continue e
n remontant ma langue vers son clito que je te titillais de mes doigts. Il est doux, décapuchonné et rouge comme un petit rubis. Je me mets à l’aspirer pendant que je fourre mes doigts dans sa chatte. Je ne m’étais pas trompé, son con est dilaté et je la lime avec mes trois doigts réunis. Elle coule maintenant comme une fontaine et sa mouille tombe sur mes cuisses et sur le sol de la cuisine. Elle clame son plaisir semble-t-il sans se soucier de l’arrivée possible de son mari. C’est vrai que lui, ni elle ni moi ne nous en soucions.Je me relève, je la prends dans mes bras et je l’installe sur la table de la cuisine, sa chatte à portée de ma bite. Je lui malaxe les seins et j’approche ma bite de son con. Je la promène entre les lèvres de sa chatte, je tourne avec autour de son clito en faisant quelques mouvements dessus comme on le ferait avec un pinceau. Je sens qu’elle ne tient plus et elle me dit : « Mets la moi !!! Vite !!! Bien au fond ». C’est le sésame que j’attendais. Je la pénètre à fond, ma bite entre sans effort tellement sa chatte est remplie de mouille et du reste de foutre de sa baise précédente. C’est chaud, c’est délicieux, je me délecte. De temps en temps, je sors ma bite de son con pour faire à nouveau le tour de son clito et lui mettre dessus quelques coups de ma bite transformée en pinceau. Elodie halète, elle crie sa jouissance. Elle m’en fait part en me disant : « Oui, baise moi ! J’adore ta bite ! Continue autour de mon clito, tu l’aimes mon clito !!! ». On baise en faisant tellement de bruit que soudain, j’ai l’impression d’une présence derrière moi et je me retourne. C’est Kevin qui est revenu de sa course. Il a son pantalon et son slip à mi cuisse, il tient sa bite à deux mains canlı bahis siteleri et il se branle en silence. Je suis saisis de le voir mais il vient vers moi, me met la main au cul en caressant mes fesses et de sa main m’encourage à continuer. Moi, ça fait pas mal de minutes que je bourre sa femme et je sens que je ne suis pas loin de décharger. Du reste, ça tombe bien car je commence à sentir la chatte d’Elodie se contracter. La main de Kevin continue à me caresser les fesses et un de ses doigts s’égare parfois vers ma rondelle. Elodie ne s’est même pas aperçue que son mari était revenu et continue à être concentrée sur sa jouissance. Celle-ci éclate soudain. Elodie se crispe, ses jambes se referment sur moi et elle pousse un râle. Les contractions de sa connasse sur ma bite ont été tellement fortes qu’elle m’a fait jouir aussi et que mon sperme s’est déversé dans sa chatte. Je reprends mon souffle et je me dégage. La chatte d’Elodie dégouline de mon jus blanchâtre et il y en a une sacrée quantité qui tombe sur le sol de la cuisine, rejoignant la mouille qu’Elodie avait laisser tomber un instant auparavant.Kevin a toujours sa bite en main et lui, il n’a pas joui. Elodie ne semble pas vraiment étonnée de le voir, « Curieux », je me dis. Kevin me lance : « Je constate que tu as bien baisé ma femme, je pensais qu’elle était rassasiée avec ce que je lui avais mis ce matin, mais je constate qu’elle en voulait encore !!! Maintenant, vous allez me sucer tous les deux ». Je suis surpris mais je comprends que je n’ai pas le choix et qu’il va falloir que l’on s’exécute et que je vais devoir sucer un homme. Le fait de le faire avec Elodie me rassure un peu et me laisse entrevoir quelques exercices de langue avec elle qui peuvent ne pas être désagréables.Kevin se place entre nous, Elodie et moi de part et d’autre. Elle commence à lui prendre sa bite en bouche, sa langue tournant autour du gland qui est rouge et luisant. Elle entoure mon épaule de son bras et me rapproche la tête de la bite de son mari m’incitant à faire la même chose qu’elle. Je m’y colle. J’ai un peu l’impression de sucer ma propre bite quand je me branle et cette idée fait passer ce que je suis en train de faire. J’y prends même un certain plaisir et du coup, je gobe son gland et commence à le sucer en aspirant. Dans ma bouche,ma langue tourne autour du gland et aux gémissements que pousse Kevin, je sens que je suis dans le vrai. Elodie se rapproche de ma bouche et sa langue force le passage de ma bouche, nous nous embrassons, langues entremêlées et Elodie prend la bite de son mari dans sa bouche en lui prodiguant le même régime que moi. La bite de Kevin passe plusieurs fois de bouche en bouche et il lance : « C’est trop bon, je vais finir en me branlant ». Il prend alors sa bite à pleine main et il se l’astique à grand coups de poignet. Il n’est pas long à jouir et son sperme, abondant mais très liquide, il jute quand même pour la deuxième fois depuis ce matin et ça se comprend, fuse et finit sur le sol de la cuisine.Chacun se rhabille. Kevin et Elodie me disent merci pour les avoir aidés à monter l’armoire. Je les remercie aussi pour … le reste. Je fais la bise à Elodie en lui disant : « Il va falloir que tu passes une serpillière dans la cuisine maintenant ». Elle me sourit et pousse un soupir. Elle me dit à l’oreille : « Tu reviens nous voir quand tu veux ». Je fais un signe affirmatif de la tête et je prends congé de ce couple si charmant.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir