Genel

Vie Libertine II

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Merhaba belik.club porno sex hikayeleri okuyucuları,derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.Aradığınız tüm hikayeler burada

Vie Libertine IIVie Libertine 2 : La conquête Espagnole Chapitre 1 : Arrivée au paradisNous sommes arrivés par l’avion de 10h15 ce matin à Barcelone. Taxi loué, nous nous sommes rendus vers notre village d’accueil pour ce court week-end improvisé.La température avoisine les 26°, la mer à perte de vue, cette province catalane semble idéale pour nous éclater dans tous les sens du terme. La belle ravie, semble déjà en chaleur avec ce temps magnifique. Même si nous comptions profiter du beau temps, la belle et moi nous sommes concocté et organisé une rencontre digne de ce nom avec nos contacts.Elle a donc rendez vous à 14h avec trois hommes et peut-être un quatrième dans l’optique d’un show à domicile digne de ses envies…Connaissant parfaitement nos accolytes, ma femme pour amplifier l’excitation se rendra seule au rendez vous. Elle sera donc à la mercie de ces prétendants qui rèveront grâce à elle de notre beau pays : La France et les “petites françaises”Aprés avoir vidé nos valises, nous regroupons toutes les données, ma douce est surexitée!!”Alors tu es motivée pour ce fameux rencart? Ce soir on se fera un petit resto et tu me raconteras tout ok?”-“Je te raconterai tout dans les moindres détails mon chéri, tu peux en être certain!”Je lui répond alors que j’y compte bien et que cela sera la partie de cérébralité qui titillera ma libido pour le coup. De la petite villa où nous nous trouvons, Ila et moi sommes subjugués par la vue. C’est tout simplement magnifiquement dépaysant alors qu’à 1h30 d’avion!L’heure tourne et nous appochons rapidement de l’heure du rendez vous. C’est aussi en totale autonomie que ma belle se rendra au rendez vous puisqu’elle s’y rendra en vélo.Le retour risque d’être plus difficile que l’aller car à en croire notre correspondant, son entre jambes devrait être usé toute l’aprés midi…Nous sommes sur le point de nous quitter, je lui rappelle d’être docile et obéissante à ces messieurs. Son téléphone toujours à disposition si jamais il n’y avait quoi que ce soit. Le lieu du rendez vous est à 2 mn en voiture.Ce récit est d’ailleurs le simple et unique retour que m’aura expliqué ma douce dès son retour. Il est donc temps qu’elle se mette en route. Munie d’un petit sac, elle y dépose tout ses effets, petit short pour lui laisser bronzer sa longue paire de jambes. Je la regarde ainsi s’éloigner…Merci mon chéri, me crie-t-elle alors en s’arretant une dernière fois. Je la voie pédaler, heureuse d’aller s’offrir à presque d’illustres inconnus. Les salops, y vont se régaler!!La route ne lui semble qu’un détail tellement l’excitation est à son comble! Je la regarde disparaître au loin sous un soleil radieux. L’arrivée est proche, ma douce se permet même un petit arrêt pour détendre ses muscles encore engourdis par notre réveil si matinal et ce petit exrcice sportif qu’est ce tour de bicyclette.Aprés ce petit quart d’heure à vélo, ma belle est arrivée à destination. C’est dans ctte surperbe résidence que va se dérouler son exhibition tant attendue.Elle dépose alors son vélo puis recherche le nom de la personne recevant pour cette occasion. Patron d’une grande entreprise, il aura donc convié deux ou trois de ces amis à profiter de ma libertine de femme.Les exhibitions sont toujours pour elle le sommet de l’excitation. Se dévetir ainsi devant des hommes d’un certain âge à pour elle tant de sens. Adorant constater l’efft immédiat procuré par son anatomie…Ca y est on y est presque. Quelques secondes lui suffisent pour trouver la bonne sonnette :”Bonjour euh… Ola yo soy la mujer por…”-“Bonjour Mademoiselle, rassurez vous nous parlons tous trés bien français. Vous allez monter par l’ascenceur privé s’il vous plait. Avez vous pensé à la tenue de “secrétaire” que j’avais convenu avec votre mari?””Euh…. oui mais je ne l’ai pas sur moi actuellement.”-“Alors changez vous dans l’ascenceur et dépechez vous!””Avec plaisir, puis quel étage?”-“Vous verrez ou l’ascenceur vous ammène, arretez de perdre du temps et activez vous!!”Ce “dépechez vous” et ce ton directif commença a donner le ton et l’ambiance. Ma belle allait donc se mettre nue pour endosser ce “déguisement” de secrétaire libertine s’offrant à son BOSS. Elle se mit alors completement nue dans l’ascenceur puis endossa rapidement la tenue imposée comme pour une participation à un concours. La tenue : Un chemisier blanc, une cravatte, une mini jupe noire et de hauts talons. Pour les dessous, c’est elle qui devait choisir le plus adapté.Ca y est, enfin prête, elle pénetre dans l’appartement. Là trois hommes l’attendent, dont le résident principal qui est déjà installé dans un fauteuil style louis 14 et n’attendant plus que le début du spectacle.Une petite bises à chacun, les présentations sont brèves et rapides. L’un d’entre eux applaudis en direction du “BOSS” pour le faire savoir son bon choix quand à la femme choisie. Cela flatte alors de plus belle l’égo de ma femme. Elle commencera de la manière qu’elle voudra. Pour faire honneur à l’illustre organisateur, elle se positionne alors face à lui pour lui offrir la meilleure vue possible. Debout, face à lui, elle le regarde dans les yeux. Les autres enchainent tout de suite et se mettent nu comme pour présenter leurs membres à ma belle. Ils ont tout compris, l’effet que va leur prodiguer son effeuillage va combler cette jeune femme.Ils ont tous la soixantaine, cette belle trentenaire mariée va donc se dévoiler en totalité pour leur plus grand plaisir. L’odeur de sexe se fait présente dans la pièce, le taux de testostéronnes est croissant!L’homme dans le fauteuil à l’air de vouloir prendre la main. Visiblement les choses ne vont pas assez vite pour lui. Il ordonne alors :-“Dégraffe ton chemisier pour commencer, montre nous tes jolies dessous. Tu aimes les mots crus?””Si cela vous excite ça ne me dérange pas…”-“Tant mieux car on a rien de romantique pour toi ici! Allez p’tite bourgeoise, execution”Chemisier ouvert elle se retrouve alors debout face à lui attendant les prochaines directives.Le sexe des deux amis commencent à se gonfler. L’homme au fauteuil lui reste vêtu!-“Les françaises sont toutes aussi grande que toi?” “Non c’est vrai que je suis un peu plus grande que la moyenne”-“Continue à te déssaper et pendant ce temps là parle nous de tes mensurations!’Avec le sourire, elle enchaîne en se retournant lentement et laissant tomber le chemisier.”Je mesure 1m75 pour 60 kg, j’ai 34 ans…” doucement et en même temps, elle descend sa mini jupe en se penchant en avant.-“Tu as de jolies dessous c’est trés bien continue!” Paire de fesses ainsi offerte à la vue de ces messieurs, elle continue son descriptif.”Je met du 38 en panthalon, pour ce qui est de ma poitrine que l’on dit menue je porte du 90b.” Elle se retrouve alors en sous vétements. Cela ne fait même pas un quart d’heure qu’elle est arrivée et pourtant déjà en petite tenue.-“Tu es fine et élancée, tu dois être trés serrée je pense non?””Je ne sais pas, à ce qui paraît canlı bahis oui… mais l’idéal serait de vous en rendre compte par vous même…”-“Ca tombe bien dis donc parce que si tu crois qu’on est venu pour jouer à la dinette et bien tu fais fausse route!! Allez retournes toi maintenant ma cochonne et enlève moi ce soutien gorge, je veux que tu nous montres tes p’tits nichons à présent!!”Se retournant comme on lui a demandé, elle s’amuse à descendre son petit string rose aprés avoir dégraffé son soutien et découvre alors sa vulve à la vue de tous. Rasée de près pour l’occasion, la jolie cravate rose dissimule le haut de son pubis.L’un des deux amis s’exclame alors: “Juan, tou a vu sa i’oulie petite chatte!”-L’homme au fauteuil alors : “Biensur que je l’ai vue, mais moi j’ai trés envie qu’elle me montre encore plus!! Parait-
il que tu n’as pas froid aux yeux d’aprés ton mari. On peut tout te demander tant que tu n’as pas mal? c’est vrai ce qu’il m’a dit de toi?””Oui c’est vrai!!”-“Dans ce cas, retournes toi et montre moi ton cul de salope!”Elle s’execute alors, son sexe doit commencer à couler tellement ces situations excitent ma femme!Les trois hommes alors : “Ouah quel cul!!”-L’homme au fauteuil : “On t’a surement déjà dit que t’avais un jolie p’tit cul?””Merci c’est gentil, j’adore vos compliments vous êtes déjà en train de faire couler ma chatte”-“Tant mieux comme a on va te glisser dedans plus simplement! Arretes toi de parler un instant et montre nous ton trou justement!”Trés docile et obéissante, elle se cambre alors, les deux hommes sont venus se mettre derrière leur ami pour profiter et découvrir cet orifice tant convoité.Fesses écartées de ses mains, elle presente alors à ces trois voyeurs sont orifice anal.”Voilà mon petit trou, il vous plait j’espère?”-“Salope! T’es en train de nous mettre la bite en feu tu sais ça?”Miguel à Juan : “Oui avoir un beau trou c’est un fait, mais encore faut il qu’elle sache s’en servir et l’utiliser comme il le faut!!”-“T’entends ça ma cochonne? mes amis aimeraient savoir si tu te sers de ton petit trou? En gros on aimerait savoir si tu aimes te faire enculer? Moi je dirai qu’à la vue de ton orifice, et l’ouverture de celui-ci que tu te prends régulièrement des bites non?”A ce moment elle eut alors de nombreux souvenirs qui surgirent de ses pensées…”Oui j’aime ça c’est vrai”-“T’aimes ça, t’aimes ça… ok mais tu ne réponds pas à nos questions, est ce que tu te prends souvent des bites dans le cul salope?””Oui j’ai d’ailleurs en France un homme qui m’encule régulièrement devant mon mari qui adore me voir me faire défoncer!”-“C’est exactement ce que m’avait dit son mari les gars! On peut donc la croire sur parole.”Miguel : “Tu as un enculeur attitré ma salope, c’est bien ça, j’espère qu’il n’est pas jaloux car nous aussi on compte bien venir tremper notre queue dans ton cul!!”-“Il parait même que ton mari trouve que la sodomie est un art chez toi, il m’a même parlé d’une serie de clichés où l’on te voit t’en prendre plein cul c’est vrai ça?”Elle leur tendit alors une série de photo qu’elle avait pris soin de prendre avec elle à ma demande. Je savais que cela aurait tendance à exciter ces voyeurs! “J’ai pris ces photos avec moi si vous voulez y jetter un oeil…”Les trois hommes jetterent un oeil aux images, tous derriere Juan, l’homme au fauteuil qui n’avait d’ailleurs pas encore bougé d’un Yota depuis le début.-“C’est pas mal du tout dis donc, tu te fais vraiment démonter sur ces magnifiques images!Miguel : “la salope elle se fait prendre le cul par des grosses bites en plus!!”-“Les photos de ton mari sont superbes, tu pourras lui dire de notre part. Pour le moment, tu vas aller te mettre sur le canapé, on va prendre des photos de ton entre jambes ma cochonne, allez dépèches toi!”C’est sans aucune réticences que ma douce m’a confiée avoir pris position. Juste vétue d’une cravatte et de ses talons, elle présenta alors sa croupe infernale à ses amis voyeurs.J’imagine qu’ils ont du se régaler car sa cambrure ne peut tout homme normalement consitué dans un état d’indifférence.L’homme au fauteuil : -“C’est parfait comme ça, regarde mes amis comme ils bandent à la vue de ta position. Qu’est ce que tu veux maintenant salope? allez demande!””J’ai envie de m’occuper de vous et réciproquement que vous vous occupiez de moi!”-“C’est tout ce que tu veux?””Non ce n’est pas tout, je veux sentir vos queues bien raides me visiter en profondeur!”-“Ok… voilà ce qu’on attend de toi, sois salope, laisse toi aller je suis sur que tu en meurs d’envie!! Cela restera entre nous quatre d’accord… allez moi j’en peux plus!” A cet instant il se leva puis retira tous ses vetements. Les trois hommes se dirigèrent alors vers elle pour la toucher tel un objet divin arrivé là par miracle.Miguel toujours le panthalon au cheville lui présenta tout de suite sa queue tendue telle un arc. Ma femme le prit en bouche alors que quatres mains perverses continuaient à la toucher de toutes parts. La musique classique était de mise ce jours là, les trois hommes en furent justement de plus en plus excités. La chamade allait être battue, la cadence allait être donnée… Bref, c’etait le signal que ces trois ours attendaient!En bouche, Miguel lui glissa la main entre les fesses pour lui tapoter l’anus comme pour le dilater. “Ca va té plaire pétite puta!!””Oui ça va me plaire lacha t-elle bouche pleine!”Juste aprés ces paroles, il retira sa bite de sa bouche pour retirer son panthalon. Mais c’est bien connu, qui va à la chasse perd sa place. De suite, l’homme au fauteuil, sexe tendu se mit derrière elle pour la prendre. “Elle est trempée les gars, c’est bon!!” Son autre ami lui demanda si elle était serrée et vint alors prendre la plac de Miguel dans sa bouche!”Elle est trés serrée cette salope, ma bite y est comme dans un fourreau!! Bien au chaud!”C’est à ce moment là que ma femme m’a confié commencer à gémir!L’homme au fauteuil semblait visiblement bien équipé et malgrés son âge, il comptait bien faire jouir ma femme jusqu’à l’épuisement!Pour un début, la cadence fut rapide et puissante, les coups de boutoirs l’ont tout de suite fait crier. Entourée de vieilles bites vicieuses, ma belle était au paradis dès les premiers instants. Miguel lui semblait dépité d’avoir perd son tour. Alors au bout d’une dizaine de minutes de ramonage intensifs, Juan se retira pour laissr la place à son ami.Le troisième laron, Roberto, restait trés doux avec elle et patientait comme si il se savait ne pas être prioritaire devant ses amis. La douce caresse buccale de ma femme l’aida surement à patienter.Miguel revient alors trés vite à la charge. Chaussures encore aux pieds, il ordonna alors à ma femme de se mettre à terre et à quatre pattes. Mon dieu quel supplice pour elle… En effet, il n’aurait pas pu mieux faire que la mettre ainsi en chienne. Elle adore ça!!Il humidifia alors son pouce et lui glissa dans l’anus. Fesses ouvertes, son petit trou était bahis siteleri ouvert et disponible à toutes visites. Miguel semblait faire une fixation sur le petit trou depuis qu’il avait vu les clichés que ma douce leur présenta. Il sembla toutefois omettre un détail de taille, ma douce est une véritable forteresse, ce n’est que tendu à son maximum qu’il entrera dans sa grotte. Il fût alors contraint et second à venir tremper sa queue dans la boite à cyprine abondante de mon épouse.”Tiens goute à ma bite maintenant!!” Ila gémissante se cambra au maximum pour recevoir et combler ce visiteur. “Juan t’a déjà bien ouverte dis donc, c’est vrai qu’on est bien dans sa chatte” Il entamère à son tour une longue série de coups de reins brutale. Juan et Roberto présentèrent leur membre à la petite bouche de ma femme.-“Alors ma cochonne, satisfaite!! Tu as trois vieilles bites juste pour toi alors régales toi!”Le membre de Miguel continue ses vas et viens dans sa chatte. Chatte qui commence à suinter car elle percevait le bruit de la pénétration dans son sexe humide.Juan : “Vas y démonte là montre lui comment on baise les p’tites françaises!””Roberto vient l’essayer tu vas voir! De la viande jeune et fraîche, vas-y trempe ta bite dedans!” Il retira son membre recouvert de cyprine puis ordonna alors à ma douce de se retourner pour recevoir son ami. Gémissante, elle s’executa et se retourna pour présenter sa croupe à Roberto.Roberto ne se fît pas prier, il s’enfonçat dans le vagin de femme.”Les gars… ouah, on est bien dans sa petite chatte!! Putain mais qu’est ce qu’elle mouille!”Miguel lui saisit alors la tête et se remit dans la pe
tite bouche efficace pour se faire tendre la tige. Juan encourageant alors ses amis continua de se caresser pour la suite car il sera le suivant.Ma belle se régala du goût de sa cyprine sur le membre tendu de Miguel. Ses pointes de seins trahissaient son excitation. Cravatte autour du coup, la petite secrétaire espèrait surement une augmentation!!! Elle commenca même à se carresser la fente alors que Roberto la ravagait à son tour.Coups de reins donnés, il s’extraya de la fente humide de ma femme. Juan : “Reste à quatre pattes cochonne, tu as souillée nos bites de ta liqueur, tu as vu ça? Maintenant tu vas gouter à ta chatte!” Les trois hommes se mirent alors debout devant elle puis se laisserent avaler la queue chacun leur tour.Tous raidis, prêt à l’emploi, Ila m’a confié devoir se frottait la bouche tellement son sexe les avait couvert de cyprine. Fesses cambrées, elle en voulait bien plus.”Regardez moi cette chienne, c’est ça vas-y régales toi de nos vieilles bites!! Tu pourrais être notre fille tu sais ça?” lui dit alors Miguel.-“Oui je s…”A peine avait elle arreter de sucer pour répondre à Miguel que Juan lui saisit sa crinière blonde et lui bourra la bouche de son membre pour l’empecher de parler. “Tais toi et nettoye! Continue de nous sucer on te dira quand tu pourras parler!””Je répondais c’est tout…” tenta dangeuresement de répondre ma douce.Juan furieux du comportement de sa secrétaire, la saisit alors en lu tirant les cheveux violement cette fois. Il la fît se relever et l’emmena se mettre sur le canapé.”T’as pas compris ce qu’on t’a dit? Tu n’es pas habilité à la ramener si on t’en donne pas l’autorisation d’accord! Je vais te montrer moi qu’en Espagne ce ne sont pas les secrétaires qui font la loie.Sexe en main, toujours énergiquement caressé, il fit prendre à ma belle une position assez délicate pour nos visiteurs. Juan apparut alors comme le maître de céremonie et sembla être le plus directifs des trois!Roberto vint alors se positionner sur le divan au coté de ma douce comme son protecteur du moment. Cependant, ce ne fût pas vraiment le cas. Au contraire il lui releva la tête pour la forcer à se cambrer. Pendant ce temps, Juan récoltait de la cyprine dégoulinante pour s’en enduire le sexe tel un lubrifiant naturel. Roberto lui pinça alors les tétines comme jamais. La belle cria d’une légère douleur inhaituelle mais me confia aprés coup avoir découvert une nouvelle sorte de plaisir… Juan savait que cela exciterait cette jeune femme offerte en cette belle aprés midi d’été. Pour s’en assurer, il lui écarta alors les fesses pour constater ou non son nouvel état d’excitation.”Mattez moi ça les gars, on dirait que la p’tite aime bien qu’on la manière dont on la baise. Elle s’ouvre de partout.” L’excitation contribuait en effet à la dilatation du petit trou de leur princesse du jour. L’anus bien ouvert, la chatte toute ruisselante, les trois hommes compris qu’il allait pouvoir la dominer consciencieusement pour l’exciter et l’ouvrir en conséquence!-“On va te faire le pot ma belle tu sais ça?” lui demande Miguel.Une petite pause fût alors demandée poliement par ma femme. “Vous me laissez un instant que je passe aux toilettes s’il vous plait?”Juan : “Tu crois pas si bien dire, vas-y je te suis!”-“Vous me suivez? c’est dire?””Ton mari nous a dit exhibe totale, donc je vais venir te matter pendant que tu te rends aux chiottes! Discutes pas et dépèches toi, tu m’excites salope, j’vais te baiser!”Contrainte et en effet loin d’être une crainte pour elle, elle se leva alors en direction des toilettes. Suivie de près par Juan qui ne voulut louper ça pour rien au monde!Ce vieux vicieux appareil photo en main alla voir de près ma belle ainsi trônant sur la cuvette des toilettes. Elle tourna la tête pour dissimuler son visage à cet homme.A genou devant elle, il immortalisa l’instant avec son appareil. Juan :”C’est bien ma cochonne, tu sais que t’es en train de me mettre à bout. J’adore voir une jeune femme comme toi pisser devant moi!” Son jet doré eut un effet immédiat sur le gros sexe de Juan. Couilles lourdes et pendantes, cette vision si intime excita le vieil homme. “Ca va cela ne te dérange pas j’espère?”-“Pas du tout au contraire, j’adore que vous en appréciez la vue quand je vois votre bite se gonfler ainsi!””Toi ma cochonne!! Je vais te donner c’que tu veux! N’essuie pas ta chatte surtout, on adore ça nous les seniors!”Alors elle se leva de la cuvette obeissant à la requette de Juan. Sexe en main gonflé à bloc, il la suivie regagner la pièce où attendaient patiemment Miguel et Roberto.Sexe ramolis par l’attente, Miguel vint directement à sa rencontre. Il lui indiqua qu’à présent elle devait les remettre en conditions. Miguel :” Ca t’a plut d’pisser devant Juan p’tite salope, et maintenant qu’est ce que tu nous as réservé?””J’en mourrai d’envie justement, j’adore pisser devant des salops de votre genre. Laissez moi refaire gonfler vos bites, j’en vux encore!””Vas-y pé-ti-té puta fais durcir tes “papas”!”Motivée comme jamais, mon épouse décida alors de mettre à quatre pattes sur le fauteuil de Juan puis de présenter ses fesses trés largement écartées comme un invitation.Miguel :” Regardez sa chatte elle ruissèle de plaisir!”-“Elle ruissèle surement encore plus parce que Juan m’a interdit d’essuyer ma petite bahis şirketleri fente aprés mo p’tit pipi…” leur précisa-t-elle alors en souriant de cette situation!”Tou es le meilleurs Juan! Y’adore voir cet-té pétite pisseuse nous ouvrir son trou!”Il s’approcha alors de la paire de fesses ouverte et présentée. Puis tendant son doigt habillement lui enfonça en profondeur l’index inquisiteur. La douce gémit en fermant les yeux. “Elle aime ça la garce vas y Miguel fouille moi cette jeune salope!” ordonna Juan.La douce succomba de suite à ce doigt, elle se cambra alors que le doigt tournait dans son rectum comme à la recherche de quelques chose!Afin de les faire grossir encore, ma femme rentra encore plus dans leur jeu. “Je n’ai droit qu’à un doigt???”….Miguel :” Mais c’est oune véritablé salope, puta de mierda!!” Juan aidé de Roberto à lui écarter les fesses, décida de lui enfonçait à son tour trois dans l’cul.Gémissement assurés, la belle cambrée à fond commença de nouveau à exprimer son plaisir par des râles puissants et lui rendant le visage grimaçant.Juan la fit alors se lever du fauteuil et se décide à la reconduire sur le divan. Suivis de prés par Miguel, celui-ci eutde nouveau envie de lui remplir la bouche. Juan la regarde faire et lui demande de s’appliquer. Miguel :”Oh mais quelle bouche de suceuse! Tou aimes la bite toi dis donc!! Vas y régale toi!!”Elle s’appliqua comme lui orodnna Juan, puis l’écoutant suçat cet homme avec la plus grande “déléctation”!Juan admirait le spectacle de son amie dans la bouche de mon épouse.Sexe de taille modeste qui n’allait pas tarder à visiter le “petit oeil brun”…Il la fît se relever puis lui écarta le cul pour constater l’excitation réelle et omniprésnet e de cette jeune femme offerte come un cadeau du ciel.Roberto s’exprime enfin :”Vous avez vu comme son petit orifice ne cesse de s’ouvrir! On dirait que son corps réclame une bite dans l’cul!””Tou à sourement raisone, mais moi y’é vais lui visiter la chatte encore oune fois!”Miguel qui se mit en position sur le sofa invita ma belle : “allez vas-y viens y’oué sour ma bite ma cochonne! Ne me fait attendre!”De ce pas, ma belle est venue se mettre en position. Regardant Roberto et Juan, lle prit soin de bien écarter ses jambes pour montrer sa dévotion la plus totale à ces trois hommes.”Vas-y met la moi” réclama-t-elle, “je vais coulisser sur ta queue!”De là le sexe de Miguel disparut dans sa chatte humide et pleine d’envie.Commença alors un sacré rodéo. La belle c
riait son bonheur à ces hommes. Elle remontait puis redescendait entièrement sur ce membre fièrement dressé à un rythme effreiné.Sa chatte continuait de couler, son anus lui ouvert de plus en plus, semblait être totalement prêt à recevoir une tige dévastatrice. Miguel n’allait plus tarder à jouir. Il grognait comme un porc. Ecartant au maximum ses fesses pour présenter son anneau à ses amis, il finit rapidement par jouir dans le petit bout de plastique…”Oh oui… RRaaaaa, quelle est bonne cette pétite Puta!!!”Elle se leva alors laissant apparaître le membre de Miguel ramolis, réservoir remplis de sa semence. Grande et elancée ma femme en etait loin d’en avoir finit avec eux et se releva.”Alors messieurs au suivant… personne pour venir me faire le cul? Vous avez peur ou quoi? Regardez comme j’ai le petit trou ouvert…Pas envie d’enculer une jeune femme?”Juan :”Espède petite salope, montre nous ça! Met toi en position et tu vas voir comment je te faire gueuler par le cul!!”Elle se mit alors sur le dos sur un petit repose pied d’époque, là elle leur présenta chatte béante un petit trou visiblement en manque de visite…”Putain j’arrive à sentir l’odeur de sa chatte d’ici tellement cette jeune salope est excitée” dit alors Miguel s’approchant de l’entre cuisses ouvert et béant. La position prise était sans appel. Il ne manquait surement plus qu’un écriteau avec ecrit “Bienvenido”!Seulement Juan ne semblait pas de cet avis, il ordonna à Miguel de se retirer de là. “Tu as eu ton tour Miguel, maintenant tu te pousses que j’encule cette pute!”Sans mouveter, Miguel se recula et alla se rhabiller. Juan alors approcha son membre du petit orifice, Roberto lui vint alors de nouveau dans sa petite bouche. Les yeux clos la belle etait en plein fantasme. elle s’empara même du sexe de Juan pour le guider et se l’inserer dans l’cul. Pointes de seins toujours tendues, le plaisir etait bel et bien au rendez vous…Quelques instants plus tard, le membre épais de Juan disparut dans son petit cul.En douceur, le passage fût aisé, la miss en voulait et je pense qu’elle n’attendait plus que ça. C’est donc une bite dans le cul et une dans la bouche, que ma libertine de femme eut son premier orgasme anal de la journée. Elle hurlait ou tentait d’hurler car Roberto n’arretait pas de lui remplir le gosier…Juan accèlera la cadence, puis le chemin fait, commença à lui limer le trou du cul en profondeur. “Putain que c’est bon! Je l’encule à fond Roberto tu va voir ça!!!” Jambes relevées la pénétration due être trés profonde et ravageuse. La belle gémissait comme une vierge tellement elle appréciait les effets de ce membre allant et venant dans son rectum! La pénétration devenait de plus en plus intense, ma femme n’en attendait d’ailleurs pas tant de la part d’hommes de cet âge.Le sexe de Juan avait pris des dimensions impressionnantes. Il lui ravagea l’anus durant plus d’u quart d’heure!! La belle continuait d’hurler son plaisir en se mettant elle même à prononcer des insanités. “Vas-y fais moi l’cul!!! Défonce le mon cul vas-y…” Elle hurlait de bonheur telle une véritable sodomite!!!! “Vas y met moi tout, j’veux ta sauce!!” contiua-t-elle. Sa jouissance à cet instant fût de loin une des meilleures qu’elle n’ait jamais connue à ces dires.Les deux hommes eux aussi étaient au bord de l’éclatement. Juan retira alors sa queue du trou qu’il laissa béant tellement celui-ci était épais. Il se mit debout puis laissant la place à Roberto, il saisit une serviette pour essuyer son membre souillé.Roberto n’etait pas assez raide pour la visiter par là, alors il l’a mit en levrette et revint dans sa chatte dégoulinante. Juan frottant son membre, admiratif, proposa à son ami remplir la bouche de ma femme de leur sirop.Aprés donc seulement quelques minutes dans son vagin, il fût à point pour l’idée de Juan. La belle qui lui caressait les couilles en même temps choisie alors de se mettre à leurs pieds en véritable petite chienne. Saisissant les deux membres, elle commença à peine à les astiquer que les deux lui otèrent les mains pour lui souiller le visage.C’est alors bouche grande ouverte, le sourire sur le visage, que ma femme fût recouverte du sperme de ces hommes. Leurs deux sexes épais deversèrent une sacrée quantité de sperme. Elle en avait partout. Elle semblait à cet instant être une libertine comblée… J’espère qu’on t’aura fait aimer l’espagne petite cochonne lui demanda Juan.-“J’adore votre pays messieurs, je voyage beaucoup, et je ne vous cacherai donc pas que mon prochain voyage prévue devrait tout comme vous l’avez fait me réserver bien des surprises…””Et où t’en vas tu?” lui demanda Juan.”Direction le Sénégal….”A suivre…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir